Jardin Cool

pour jardiner tout simplement

Cultiver vos laitues facilement, même en hiver — tutoriel —

18 Commentaires

comment cultiver une laitue hydroponiqueMaintenant que vous avez compris le principe tellement simple de la méthode Kratky, voici comment procéder.  (Le lien vers  La méthode Kratky expliquée  est en bas de page).  Il vous faut d’abord un contenant en plastique de 2 litres, opaque et muni d’un couvercle. Pour ma part, j’ai utilisé un contenant de yogourt glacé (2L).  Évitez les contenants de couleur noire si vous comptez les placer au gros soleil. Remarquez que je donne ici la liste pour cultiver une laitue. Rien ne vous empêche d’en démarrer plusieurs.

Matériel requis

  • 1 pot grillagé (net pot) de 2 po (5cm de diamètre)  –que vous trouverez dans les magasins de fournitures hydroponiques. +/- 25¢ ch.
  •  2 bouteilles (format de 1 litre) d’engrais hydroponique liquide –au même endroit +/- 17,50$  ch.  —plus de détails plus loin*.
  • 1 petit sac de vermiculite horticole  — au même endroit ou chez certains centres-jardins ouverts en hiver, ou enfin dans les grandes surfaces. –Canadian Tire (8,7 L) 6,99$–
  • Du coton à fromage  –Walmart. +/- 4$

Mise à jour 7-6-2016  Comme la vermiculite devient difficile à trouver, on peut plutôt utiliser des cubes de laine de roche, ou encore des pastilles de fibre de noix de coco ou de tourbe. — magasins de fournitures hydroponiques, grandes surfaces– Il est important toutefois de recouvrir le dessus du pot grillagé avec des billes d’argile ou de l’ouate vendue en pharmacie pour maintenir les cubes ou les pastilles en place et empêcher la pénétration de la lumière.

  • Une paire de ciseaux  (ou, pour les bricoleurs, une scie emporte-pièce  de 2po (5cm) de diamètre)
  • 1 pipette (ou compte goutte gradué)–magasins de fournitures d’artistes ou pharmacies
  • Semences de laitue — en vente partout– suggestion: laitue frisée hâtive

matériel pour culture hydroponique

*Note sur les engrais hydroponiques et le substrat

Il existe une infinie variété d’engrais hydroponiques et parce que la culture hydroponique est devenue tellement précise, voire réglée au quart de tour, on vous proposera toutes sortes de mélanges et d’additifs dont vous n’aurez pas besoin. Expliquez au vendeur que vous ne voulez cultiver que de la salade verte. Donc pas besoin d’additifs pour la floraison ni de quoi que ce soit d’autre. Le problème c’est qu’il ne semble pas exister d’engrais “Tout en un”. Il vous faudra hélas probablement vous procurer deux produits différents qui serviront à préparer votre solution nutritive. La bonne nouvelle c’est que vous n’en emploierez que quelques millilitres. Donc vos deux flacons de 1 litre vous dureront des années.

Pour ma part, je suis tombé sur la marque Optimum et j’adore. Optimum A + Optimum B. Si jamais vous avez du mal à en trouver, demandez quelque chose d’équivalent. Voici aussi deux excellentes références où je vais faire mes achats et où on n’a pas tenté de me vendre tout le contenu du magasin: Laval: Bright-light/Quépousse  Ils ont aussi des succursales à Montréal.  Hydroponique 2000  On peut y commander par Internet. Dans Lanaudière: Rawdon: Pépinière Ô Jardin d’Ô, un centre de jardinage complet, ouvert à longueur d’année et vraiment à découvrir. Quant au substrat de culture pour mettre dans votre petit pot grillagé, j’utilise de la vermiculite horticole. Il existe aussi d’autres substrats ( laine de roche, fibre de coco, billes d’argile) mais, après essai, j’ai préféré la vermiculite que j’entoure de coton à fromage dans le petit pot grillagé. Je vous le démontre ci-après. Note: Si vous connaissez d’autres endroits fiables, faites-m’en part et je les ajouterai avec plaisir. (svp: pas d’annonces publicitaires)

Montage et semis

Première étape

Assurez-vous que votre contenant soit bien propre, enlevez le couvercle et découpez un trou au centre comme illustré ci-après. 1- Placez le pot grillagé à l’envers sur le couvercle et tracez le contour avec le crayon feutre. 2- Découpez le rond avec les ciseaux, un peu à l’intérieur de la ligne pour être certain que le pot tienne bien dans le trou. Si vous utilisez un emporte-pièce (méthode 2), il doit avoir un diamètre de 2 po (5cm).

on découpe un rond dans le couvercle

 

Deuxième étape

1 Tapissez l’intérieur du pot grillagé avec le coton à fromage, puis rogner l’excédent. –Le coton c’est pour empêcher la vermiculite de s’échapper par les fentes du pot — 2 Emplissez le pot de vermiculite jusqu’à environ 1/4 de po (6mm) du rebord. 3 Mouillez la vermiculite tout doucement. Le mieux est de tremper le pot dans un grand bol d’eau tiède. Ne le submergez pas cependant car la vermiculite, très légère, va s’échapper du pot. Vous êtes maintenant prêt à semer.

on nappe le pot avec le coton à fromage

Le semis…et un petit truc

Comme les graines de laitues sont petites, elles sont souvent assez difficiles à saisir une par une avec les doigts. Voici un petit truc: Versez quelques graines dans une assiette. Puis prenez une brochette de bois (shish kebab) et mouillez la pointe. Vous pourrez désormais saisir les graines une à une et les déposer là où vous voulez. Pour les très petites graines (genre pavots, digitales & cie) il suffit d’aiguiser un peu plus la pointe avec un aiguisoir à crayons. Appuyez la brochette sur le substrat et faites-la rouler d’un quart de tour entre vos doigts pour déposer la graine sur la surface. –Finis, les pleurs et les grincements de dents–

truc pour semer de petites graines

Revenons à nos laitues. Les graines  se sèment généralement à environ 1/4 de po (5-6 mm) de profondeur. Déposez 3 graines –choisissez les plus volumineuses– au centre de votre pot et enfoncez-les doucement à la profondeur requise. — Pour ma part, je me sers de l’autre bout, carré, de la brochette pour les enfoncer– Puis rebouchez les trous en tapotant avec un doigt.

Dernière étape, la solution nutritive

Il vous faudra un peu moins de 2 litres de solution nutritive. Puisque vous ne remplirez pas le contenant de 2L jusqu’au rebord, prévoyez un autre récipient un peu plus grand (chaudron, chaudière etc.) pour y préparer votre solution. 1  Si comme moi vous avez choisi l’engrais liquide de marque Optimum A + B, diluez 4 ml de chacun des deux flacons ( 8 ml au total) dans 2 litres d’eau à peu près à la température de la pièce. Si vous utilisez une autre marque, suivez les directives du fabriquant. –c’est ici que la pipette devient pratique pour doser vos solutions avec précision– 2 Brassez doucement votre solution pour que le mélange se répartisse uniformément. 3 Versez-la dans votre contenant de 2 litres jusqu’à environ 1½ po (3-4 cm) du rebord. Insérez votre pot de semis dans le trou du couvercle et déposez-le sur le contenant.

Ce qui est important c’est que la base de votre pot grillagé soit immergée dans à peu près 1/2 po (1,30cm) de solution. Cette immersion maintiendra, par capillarité, la vermiculite humide pendant la germination. Un conseil, placez un contenant transparent quelconque (plastique, verre) par-dessus le semis afin de créer une mini-serre qui conservera l’humidité.

trempette pour les semis

Vous y êtes presque

1- Placez votre contenant dans un endroit bien éclairé. Pas tout de suite au bord d’une fenêtre ensoleillée car le soleil direct risquerait de surchauffer la mini-serre et de faire cuire les jeunes plantules. Les graines germeront dans 3 à 7 jours. 2- Dès que les jeunes plants apparaissent, enlevez la mini-serre et placez  le contenant près d’une fenêtre (sud, sud-est ou sud-ouest) recevant au moins 4 heures de soleil.

Notez toutefois que, de novembre à la fin de février, les jours sont courts. De plus, le soleil est bas à l’horizon, même à midi, et s’absente souvent pendant plusieurs jours de suite. Il est donc préférable d’ajouter de l’éclairage artificiel. Pour qui n’est pas familier avec l’éclairage d’appoint, voici une façon simple et peu coûteuse  de faire ses premiers pas ↓

eclairage-fluorescent-pour laitues

Peu de gens savent que les ampoules fluocompactes sont aussi efficaces que les tubes fluorescents communément utilisés.

Une simple ampoule fluocompacte de 23 Watts (équivalent de 100 W incandescent) suffit à éclairer convenablement une surface de 1 pi2 (0,09 m2)  de culture, donc suffisamment pour un pot de laitue ou un petit jardin de fines herbes. Vérification faite, l’ampoule ‘ ‘Lumière du jour’ ‘ (Daylight, 6500K) à large spectre lumineux convient parfaitement et ne consomme que peu d’électricité. On peut les installer partout, comme le montre la photo ci-dessus. Notez que le réflecteur n’est pas nécessaire mais ces ampoules sont très brillantes et plutôt aveuglantes au regard. Le réflecteur élimine l’aveuglement et concentre la lumière là où elle est requise: sur les plantes.

Plusieurs laitues ?  Dans l’exemple ci-dessous, je cultive 4 laitues dans un bac de 5 gallons (20L) avec 2 ampoules de 23W.–Voyez comme elles sont belles (4ième semaine)– Le nombre d’heures d’éclairage artificiel requis ? 12 heures pour les plants placés devant une fenêtre ensoleillée (au moins 4 heures) et 14 à 16 heures pour les plants qui seront cultivés uniquement sous éclairage artificiel. Prévoyez une distance de 4 à 6 po (10 à 15cm) entre le haut des plants et le fluorescent. Remontez la fixture à mesure que les plants gagnent de la hauteur. Une minuterie sera nécessaire si vous devez vous absenter. Vous pourrez même vous absenter pendant 1 mois car vos laitues pousseront toutes seules. C’est là la beauté de cette méthode!

quatre laitues sous fluorescent

Oups, j’allais oublier  Lorsque les jeunes plants auront atteint 2 po (5cm) de hauteur, ne conservez qu’un seul plant par pot, le plus robuste, et coupez les autres avec des ciseaux. Il n’y a vraiment pas de place pour plus d’un plant par contenant de 2L.

Dernier conseil,  soulevez  le couvercle de temps en temps, seulement au début, pour vous assurer que les racines sortent du pot et touchent à la solution. Si elles n’y touchent pas encore et que la vermiculite vous semble sèche au toucher, rajoutez un peu d’eau dans le contenant pour remonter un peu le niveau de la solution. Cela n’affectera pas significativement sa concentration.

Voilà, c’est parti !

Vous n’aurez dorénavant rien de plus à faire que de regarder vos laitues croître en beauté, en sagesse et en grâce.  Dans 5 ou 6 semaines, votre ou vos laitues seront prêtes à cueillir.

une laitue prête à cueillir en 5 semaines

Dans la troisième et dernière partie, je vous explique pourquoi cette méthode fonctionne vraiment bien, à quels autres légumes elle peut s’appliquer et je réponds à quelques questions fréquentes. Je vous fais également part d’une observation étonnante !

D’ici là, si vous avez des questions ou des commentaires, il me fera plaisir d’y répondre.

Bons semis et à bientôt

Articles reliés ↓↓

La méthode Kratky expliquée

Le tutoriel 2ième partie

Auteur : Marc Meloche

Je suis coach de jardin dans la belle région de Lanaudière au Québec. Horticulteur et paysagiste conseil, j'aborde avec vous le jardinage de façon différente, simple et cool.

18 réflexions sur “Cultiver vos laitues facilement, même en hiver — tutoriel —

  1. Wow. J’essaie

    J'aime

  2. Bonjour! je tiens a vous remercier de nous partager cette méthode, je l’essais et je vous donne des nouvelles très bientôt.

    J'aime

    • Bonjour Josée et merci de votre intérêt. Je joins une photo d’une de mes laitues qui est maintenant rendue à 8 semaines ! (urgence de cueillir). Ce que je constate, c’est qu’à partir de la cinquième semaine elle boit la solution de plus en plus rapidement et il me faut maintenant en rajouter à tous les 2 jours. Kratky avait donc raison d’affirmer qu’il faut 4 litres de solution pour amener une laitue à pleine maturité. Dans un contenant de 2 litres, il faudra forcément rajouter de la solution en fin de croissance.
      J’ai bien hâte d’avoir des nouvelles de votre essai. Si vous désirez nous montrer une photo, envoyez-la moi par courriel et il me fera plaisir de l’ajouter.
      Une laitue à maturité--méthode hydroponique Kratky

      J'aime

  3. J’ai beaucoup de pot de yogourt de 750g (presque un litre)est ce assez gros pour une laitue?

    J'aime

    • Bonjour Philippe,

      1 litre, ça pourrait aller pour démarrer vos plants mais ce ne sera pas suffisant pour amener votre laitue à maturité. Même le contenant de 2 litres que j’ai utilisé pour la tutoriel s’est avéré trop petit pendant les deux dernières semaines de croissance. Plus la laitue avance, plus elle consomme la solution rapidement.
      Évidemment ce n’est pas catastrophique si on a utilisé un contenant trop petit. Le seul inconvénient est qu’il faudra rajouter de la solution fréquemment ( 250ml aux deux jours dans mon cas avec un pot de 2 litres) vers la fin de la période de croissance. Mais il ne faut pas cependant remplir le contenant jusqu’en haut, comme au départ, car les racines d’air seraient noyées. ( voir la 3e partie du tutoriel).

      Je rappelle enfin que le but de cette méthode est de planter et n’avoir plus rien à faire par la suite jusqu’à la récolte. Donc si on doit rajouter sans cesse de la solution parce que le pot est trop petit, je considère que c’est un effort dont on peut se passer.

      J'aime

  4. Quelle quantité d’émulsion de poisson?

    J'aime

  5. Très bien expliqué! J’ai hâte d’essayer. Merci 🙂

    J'aime

    • Faudra nous faire part de vos résultats.

      J'aime

      • Bien sûr, savez-vous s’il existe une alternative bio pour les solutions nutritives?

        J'aime

      • Oui, il est possible d’abord d’utiliser des solutions bio fabriquées à partir d’émulsions de poisson et d’algues ou encore de  »thé de compost ». Il y a également l’aquaponie où l’on remplace la solution nutritive par un aquarium et des poissons. Les plantes et les poissons vivent alors en symbiose, l’un nourrissant l’autre. Je n’ai pas encore testé les solutions nutritives bio, donc je ne peux en parler pour le moment. Quant à l’aquaponie, elle me semble être la voie de l’avenir. Comme il s’agit d’un système à eau circulante ( avec pompe), elle ne fonctionnerait pas avec la méthode que j’explique ici.

        J'aime

      • Merci beaucoup pour cette mine d’information 🙂
        L’aquaponie semble un système vraiment intéressant. Nous projettons justement nous construire une serre attachée à notre maison afin de cultiver légumes et fines herbes pour notre famille.
        Cette option m’apparaît être la meilleure jusqu’à présent.

        J'aime

      • Beau projet. La seule chose qui m’inquiète avec l’aquaponie, c’est d’avoir à gérer en même temps la croissance des plantes et la santé des poissons, deux apprentissages. Quoi qu’il en soit, voici un lien vers un site intéressant qui pourrait vous être utile. AgriculteurUrbain bon succès!

        J'aime

      • oui, ça m’apparait être un bon défi aussi. Si vous avez des conseils je suis preneuse.
        Est-ce que cela fait parti de votre de service?

        J'aime

      • Malheureusement je n’offre pas de services en culture hydroponique, du moins pour le moment. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de ne pas vous lancer dans l’aventure avant d’être bien renseignée. J’ai vu trop de gens dépenser beaucoup, pour finalement aboutir à un échec. Je vous suggère de commencer à petite échelle pour vous faire la main.

        Si vous désirez poursuivre la conversation, je vous invite à m’écrire en privé via l’onglet : Me joindre

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s