Jardin Cool

pour jardiner tout simplement

Commencer un potager en juillet

Poster un commentaire

un potager dans des contenants

Laitues, carottes, ciboulette et mêmes des betteraves viennent bien en contenants

Vous venez d’emménager dans une nouvelle demeure et vous regrettez votre ancien potager ? Vos amis inondent votre fil de nouvelles Facebook d’images de leurs légumes frais cueillis et finissent par vous donner l’envie de vous lancer ? Mais voilà, nous arrivons à la mi-juillet. Est-il trop tard pour commencer votre potager alors que les autres commencent à récolter ? Non, il y a plusieurs légumes que vous pouvez encore semer.

Au potager conventionnel en pleine terre, on a coutume de semer plusieurs légumes de façon successive ( ex: fèves, radis) pour échelonner les récoltes pendant tout l’été voire jusqu’en octobre dans certains cas. En semant maintenant, vous rejoindrez les jardiniers qui en sont à leur deuxième semis. Comme il s’agit probablement de votre première expérience, je vous suggère de cultiver vos premiers légumes dans des contenants.  C’est facile et vous obtiendrez de bonnes récoltes.
Quoi cultiver

On oublie bien sûr les légumes qui ont besoin d’une longue saison de végétation avant de fructifier. (ex: les melons, les céleris, les piments et poivrons, les tomates etc.)  — À propos des tomates, notez que les pépinières plantent une partie de leur production dans des contenants plus gros afin justement d’accommoder les jardiniers à vocation tardive. Ces gros plants sont probablement en solde présentement. Il vous suffira d’en réinstaller un ou deux chez-vous pour être à peu près au même niveau que vos amis qui avaient planté des petits plants à la fin mai —

Voici une liste des légumes à développement rapide que vous pouvez semer maintenant. Hâtez vous ce pendant car nous sommes quand-même à la mi- juillet. Vous pouvez vous procurer les semences dans les pépinières. Pour mettre toutes les chances de votre côté, choisissez seulement des variétés spécifiées “hâtives”.

  • Haricots (fèves) nains (non grimpants). Cela vous évitera d’avoir à installer des cordes pour les faire grimper.
  • Carottes. Comme vous les cultiverez en contenants, optez pour une variété à racine courte.
  • Radis rouges ronds. Environ 4 semaines entre le semis et la récolte. Vous pourrez faire un deuxième ou troisième semis.
  • Épinards.
  • Betteraves. Eh oui ça se cultive aussi en pot et vous pourrez les récolter en octobre car elles tolèrent bien les petites gelées.
  • Laitues en feuilles, romaine.
  • Fines herbes. Ça vaut la peine d’en démarrer.  À l’automne vous pourrez entrer les plants et poursuivre la culture à l’intérieur.

Un choix qui finalement n’est pas si mal et qui vous permettra de vous faire la main pour l’an prochain.

Quels contenants utiliser

des fèves ou haricots en pot

Un pot de fèves jaunes placé sur une petite table de jardin.

N’importe quel pot, jardinière et même un seau fera l’affaire. Deux choses importantes:

  • 1- Des trous de drainage au fond . S’il n’y en a pas, percez-en entre 3 et 5  de 1 à 2 cm de diamètre. Ne vous lancez-pas dans l’achat de pots décoratifs dispendieux cette année. Mieux vaut utiliser du matériel recyclé.
  • 2- Un volume suffisant selon les variétés cultivées. Un contenant d’environ 45 cm (1.5′) de diamètre (ou carré 45 x 45 cm) et autant de profondeur pour les fèves, carottes, radis, betteraves. Diamètre d’environ 30 cm pour les épinards et les laitues. Enfin 15 à 20 cm pour les fines herbes. Attention, sur les patios ou balcons de bois, déposez toujours vos pots dans une soucoupe afin d’éviter que le fond humide du pot ne soit continuellement en contact avec le bois.

Le terreau

Les terreaux du commerce pour contenants et bacs à fleurs sont spécialement adaptés à ce genre de culture. Ils contiennent généralement un peu d’engrais pour pouvoir démarrer vos semis mais en quantité insuffisante pour maintenir une bonne croissance pendant toute la saison. Pour ma part, j’ajoute toujours un peu de fumier de poulet granulé et j’obtiens d’excellents rendements. On les achète en sacs dans les pépinières et les centres-jardin , en gros et en petits formats. — Petit truc pour éviter que le terreau ne s’échappe par les trous de drainage: conservez vos feuilles d’assouplissant (genre Bounce) après leu utilisation dans la sécheuse à linge. Vous pourrez vous en servir pour recouvrir les trous de drainage. L’eau qui s’écoulera sera presque aussi claire que celle d’un ruisseau —

Mode de semis

Les terreaux du commerce, très légers, vont se tasser quelque peu après le premier arrosage. Emplissez donc vos contenant jusqu’à ras bord puis arrosez copieusement. En se tassant, le  terreau laissera exactement l’espace requis pour les futurs arrosages. Semez ensuite les graines à la profondeur indiquée sur les sachets — Règle infaillible pour la profondeur: 3 fois la grosseur des graines — Pour l’espacement final entre les plants après l’éclaircissage (suppression des plants en trop) les distances diffèrent un peu de celles indiquées sur le sachet. La plantation en rangs espacés ne s’applique pas pour la culture en contenants. La distance entre les plants sera donc mesurée en tous sens. Comme le feuillage des plants près des bords du pot aura tendance à retomber vers l’extérieur, cela laissera de l’espace aux plants du centre.

espacement des légumes en contenantsOù les placer

Les légumes fruits (tomates, concombres, melons, etc.) ont besoin de beaucoup de soleil, au minimum de 6 à 8 heures par jour. Les légumes feuilles, les légumes racines et les  fines herbes pourront cependant se contenter de 4 à 6 heures. Vous pourrez disposer vos bacs sur le patio, un balcon, un perron ou tout autre endroit suffisamment ensoleillé. Évitez cependant les endroits très venteux.

L’entretien

Les légumes cultivés en pots demandent des arrosages plus fréquents que ceux cultivés en pleine terre. Un feuillage flétri est un signe que la plante a un urgent besoin d’eau. Arrosez donc régulièrement avant que le feuillage ne flétrisse gravement. Comme les arrosages sont fréquents, les éléments nutritifs du terreau seront plus rapidement lessivés. Un ajout de fumier de poulet granulé aux deux semaines ou un engrais à dissolution lente maintiendra la croissance jusqu’à la fin de la saison.

Note sur les fines herbes.  N’oubliez pas de les rentrer dans la maison en septembre, avant les premières gelés. Vérifiez la présence d’insectes avant de les rentrer. Placez-les ensuite près d’une fenêtre ensoleillée. Certains (basilic, persil, romarin, laurier) pourront continuer à croître tout l’hiver.

Les ravageurs

L’avantage de la culture en pots est que votre terreau est exempt d’insectes et de maladies du sol, contrairement à la terre du jardin. C’est déjà une bonne partie des ravageurs potentiels qui est éliminée. Mais de petits indésirables venus d’ailleurs pourront parfois se présenter. Le cas échéant, vous pourrez vous procurer des savons insecticides bio dans les pépinières et les centres-jardin.

En conclusion

Un petit potager chez soi, même modeste, c’est redécouvrir la vraie saveur des légumes et retrouver toute leur valeur nutritive.. Les enfants sont plutôt friands de ce genre d’expérience, n’hésitez pas à les inclure dans votre projet.  Les premiers succès de cette année vous donneront l’envie d’aller plus loin l’an prochain. Vous pourriez par exemple faire grimper des concombres, réaliser un potager à la verticale pour économiser de l’espace, commencer vos semis à l’intérieur et bien d’autres choses.

bonne récolte et à la prochaine

Auteur : Marc Meloche

Je suis coach de jardin dans la belle région de Lanaudière au Québec. Horticulteur et paysagiste conseil, j'aborde avec vous le jardinage de façon différente, simple et cool.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s