Jardin Cool

pour jardiner tout simplement

Comment cultiver l’okra (gombo) en région nordique

4 Commentaires

okra-ou-gombo-en-fleurs

Les fleurs d’okra ressemblent à celles de l’hibiscus et les fruits à une capsule alvéolée

L’okra, aussi appelé gombo, est un légume originaire d’Afrique que l’on cultive partout dans les régions tropicales, de l’Orient jusqu’aux Antilles et encore dans le sud des États-Unis. C’est un incontournable de la cuisine créole et louisianaise. Les fruits contiennent un mucilage (substance visqueuse) et se consomment crus, cuits ou séchés comme condiments. Ils servent notamment à épaissir les potages et à préparer le fameux Gumbo cajun. L’okra (abelmoschus esculentus) fait partie de la famille des malvacées, tout comme l’hibiscus. Ses fleurs et son gracieux feuillage découpé en font une plante potagère non seulement délicieuse, mais également très décorative. — De quoi plaire aux jardiniers urbains —  Le hic, c’est qu’il supporte mal les températures froides. Il y a cependant un moyen très simple de contourner cet inconvénient: le cultiver en contenants. Voici  comment faire :

Notez d’abord qu’un plant d’okra peut atteindre de 5 à 7 pi (1,5 à 2 m) de hauteur, mais dépasse rarement les 2 pi (60 cm) de largeur. Il pousse tout en élégance et son feuillage très aéré ne donne que peu d’ombre. On ne compte généralement qu’une seule tige par sujet et plus la plante avance en âge, plus ses feuilles deviennent effilées. Il s’agit d’une plante annuelle habituée au climat tropical.

Chaleur et soleil

Pour obtenir une fructification abondante, il faut les cultiver dans un environnement chaud et bien ensoleillé (minimum 8 heures). Lorsque le mercure tombe sous les 12C, les plants prennent un coup de froid et stoppent leur croissance. Même dans le sud de la Floride, on n’en fait pas la culture entre la fin novembre et mars.

Au Québec, la réalité est hélas tout autre. Comme il faut compter environ 2 mois après le semis avant d’obtenir les premiers fruits, on doit commencer les semis à l’intérieur et les transférer à l’extérieur au début juin dans le sud de la province, voire à la St-Jean plus au nord; soit au moment où la température du sol atteint environ 18 à 200 C. En les cultivant en contenants, plutôt qu’en pleine terre, vous aurez la possibilité de les rentrer à l’intérieur en cas de nuit froide (moins de 120 C), ce qui n’est pas rare en juin. Vous pourrez également prolonger la récolte en septembre en procédant de la même façon.

Le semis à l’intérieur

Matériel requis

  • Une caissette ou des pots de 4 po (10 cm).
  • Du terreau pour semis
  • Un engrais pour légumes ou de l’extrait d’algues marines
  • Des graines d’okra (bien sûr)

La méthode

Le meilleur moment pour démarrer vos plants à l’intérieur survient environ 6 semaines avant la date prévue de leur transfert à l’extérieur. Faites d’abord tremper les graines dans de l’eau tiède pendant 12 heures avant de semer, puis plantez-les à environ 5/8 po (1,5 cm) de profondeur. Espacez les graines d’environ 2 po (5 cm) de distance si vous utilisez une caissette ou semez 3 graines par pot. Arrosez copieusement le terreau et placez vos contenants près d’une fenêtre très ensoleillée ou sous éclairage artificiel allumé 14 h par jour. La température de la pièce doit être d’au moins 200 C.

La germination survient habituellement après 7 à 14 jours. À l’apparition de la première vraie feuille, vous pourrez ajouter de l’engrais à l’eau d’arrosage en suivant les directives du fabricant. Lorsque les jeunes plants auront développé 3 vraies feuilles, il sera temps de les repiquer dans des pots individuels, si vous les avez semés en caissette. Si vous utilisé des pots, ne conservez que le plant le plus fort part pot et coupez les deux autres à la base. Notez que si vous les démarrez trop tôt (plus de 6 semaines), les plants deviendront énormes et il vous faudra faire un second repiquage dans des pots plus gros. Ça pourrait devenir péniblement encombrant dans la maison.

L’installation à l’extérieur

plants-d-okra-en-contenant

Trois plants dans un grand pot sont du plus bel effet

Lorsque l’été se pointera enfin pour vrai en juin, ce sera le temps d’installer vos okras à l’extérieur. Comme les plants ont belle apparence, ils feront bonne figure sur un patio, un balcon, une galerie, pourvu qu’ils reçoivent le plein soleil. Ne craignez pas de les adosser à un mur, ils n’en seront que plus heureux — Tropical, n’oubliez pas —

L’okra croît sur une racine principale dite “pivotante” qui s’enfonce plutôt profondément dans le sol. Il faut donc installer les plants dans des contenants ou bacs profonds (2 pi  | 60 cm). En plantant 3 plants par pot ou bac de 2 pi de profond par 11/2pi de largeur ( 60 cm x 45 cm), l’effet sera charmant et la récolte devrait suffire à satisfaire les papilles de deux personnes pendant tout l’été. Les mordus de recettes de gombo peuvent en planter plus d’un bac. Un terreau pour légumes en contenants, additionné de fumier de poule en granules constitue un excellent substrat de croissance.

L’entretien

Bien que l’okra puisse tolérer de courtes périodes sèches, l’arrosage devient particulièrement important pendant le développement de ses fruits. Il faudra donc arroser plus souvent en période de canicule, sans toutefois garder le sol constamment mouillé. L’arrosage le main est à privilégier afin d’éviter la formation de mildiou ( duvet blanc) sur le feuillage. Un second ajout de fumier de poule en granules, à la fin-juillet, aidera à maintenir la production des fruits.

La cueillette

Les fruits doivent être cueillis lorsqu’ils atteignent environ 4 po (10 cm) de longueur. Passés ce stade de développement, ils deviennent plus coriaces donc moins intéressants pour la cuisine. Attention, les fruits grossissent très rapidement. Ils peuvent passer de “prêts à cueillir” à “trop avancés” en une seule nuit !  Vérifiez donc l’avancement de leur maturité tous les jours. Si certains ont échappé à votre vigilance et sont rendus trop gros, enlevez-les pour que le plant puisse continuer à produire. En fin de saison, vous pourrez en laisser un ou deux aller jusqu’à complète maturité (8 po | 20 cm) et en ramasser les graines pour l’an prochain. Celles-ci sont prêtes à cueillir quand la le fruit devient sec, brun et qu’il commence à se fendre.

Bonnes récoltes et à la prochaine

Auteur : Marc Meloche

Je suis coach de jardin dans la belle région de Lanaudière au Québec. Horticulteur et paysagiste conseil, j'aborde avec vous le jardinage de façon différente, simple et cool.

4 réflexions sur “Comment cultiver l’okra (gombo) en région nordique

  1. Qui sont les compagnons de l’Okra au potager? Et avec qui l’Okra ne s’entend pas?

    J'aime

  2. À quelle profondeur dois-je mettre les plantules au sol?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s