Jardin Cool

pour jardiner tout simplement

Comment cultiver l’achocha, le délicieux concombre des Incas

Poster un commentaire

achocha ou caigua

L’achocha, une exquise fraîcheur estivale facile à cultiver

Les cucurbitophiles seront ravis de découvrir ce légume trop peu connu ici au Québec, mais tellement savoureux. Originaire des plateaux andins de l’Amérique du Sud, sa culture remonte à l’ère précolombienne. Son appellation “achocha”, en espagnol, dérive du langage quechua (la langue des Incas) mais d’autres peuples andins l’appellent caihua, caigua, korilla, pepino etc. Ce proche parent du concombre porte le nom botanique de cyclanthera pedata. Son goût ressemble à celui du concombre avec un accent de poivron vert. Non seulement est-il très facile à cultiver mais, quel bonheur, il n’est pas sujet aux maladies qui affectent les autres cucurbitacées (concombre, courge, citrouille etc) tels le mildiou et la mosaïque. Bref, un véritable bijou de légume qui ne manquera pas de séduire vos invités. Voici comment le cultiver et le cuisiner:

Description

Tout comme le concombre, l’achocha est une plante grimpante annuelle pouvant atteindre de 3 à 4 mètres de hauteur par 1 mètre et demi de largeur. Les tiges volubiles s’accrochent à tout support favorable (treillis, plantes et arbustes voisins) à l’aide de vrilles. Ses feuilles très découpées ressemblent vaguement à celles du cannabis. — Non, elles ne se fument pas — et des fleurs minuscules apparaissent quelques semaines seulement après le semis. Les fruits, en forme de virgule et plutôt lisses, atteignent environ 8 cm de longueur par 4 cm de longueur à maturité. Leur développement débute lorsque les jours commencent à raccourcir, depuis la fin juillet jusqu’aux gelées automnales. Enfin, les fruits mûrs contiennent quelques graines noires, rugueuses et de forme plus ou moins quadrangulaire.

Notez qu’il existe d’autres variétés; notamment la variété “edulis” dont les fruits sont plus gros ( 10 à 20 cm) et la variété “explodens” aux fruits ronds qui explosent lorsque leurs graines sont bien mûres. Pour les besoins de cet article, je m’en tiendrai à l’espèce (pedata) à petits fruits. C’est celle que l’on trouve le plus facilement chez les marchands semenciers.

cyclanthera pedata, les fleurs et les fruits

Une plante volubile qui peut aussi servir d’écran de verdure.

Mode de culture

Tout comme le concombre, l’achocha (cyclanthera pedata) a besoin de chaleur pour bien se développer. On peut le semer directement en pleine terre une fois le sol bien réchauffé, soit vers le 10 juin pour le sud du Québec et vers la St-Jean-Baptiste pour les régions plus au nord. Pour une récolte plus hâtive, on peut également les démarrer à l’intérieur trois semaines avant les derniers gels et les repiquer au jardin lorsque tout danger de gel sera passé. Dans ce cas, il vaut mieux utiliser des pots de tourbe biodégradables car, à l’instar des autres cucurbitacées, l’achocha tolère mal le bris de ses racines lors de la transplantation.

Les plants doivent être espacés d’environ 1 mètre les uns des autres et requièrent un support auquel s’accrocher. Celui-ci peut être un treillis, des cordes, une tonnelle ou une pergola. N’oubliez pas que les plants croissent rapidement et atteindront vite de 3 à 4 mètres de hauteur. Les laissez courir sur le sol rendrait la cueillette des fruits difficile, ceux-ci étant dissimulés sous le feuillage.

D’autre part, le concombre des Incas requiert une exposition bien ensoleillée mais un peu moins que les concombres ou les courges. Six bonnes heures de soleil lui suffisent amplement. Évitez de placer vos plants près d’un mur très ensoleillé qui accumule beaucoup de chaleur, sauf dans les régions où l’été est nettement frais.

Terreau

Il doit être riche en matière organique et en éléments nutritifs que vous obtiendrez par un apport de compost et de fumier de poule vieilli au printemps. Un second apport de fumier de poule à la mi-été aidera à soutenir la croissance et la fructification jusqu’à l’automne.

Arrosage

L’achocha puise beaucoup d’eau dans le sol. Il faut donc arroser les plants régulièrement, surtout en période de canicule.

Culture en pot

On peut également le cultiver en contenant, pourvu qu’il soit de dimensions suffisantes, soit environ 30 cm de largeur par autant de profondeur et qu’il soit muni de trous de drainage au fond. Ne plantez pas plus d’un ou deux plants par pot. Une fois les plants bien développés, vous devrez probablement les arroser une fois par jour et jusqu’à deux fois par jour en période de canicule. Côté engrais, les arrosages fréquents auront pour effet de lessiver les éléments nutritifs du terreau. Rajoutez de l’engrais pour légumes au moins 4 fois pendant la saison de croissance

Récolte et consommation

Selon ma propre expérience, on a intérêt à récolter les fruits avant leur maturité (entre 3 et 5 cm de longueur), pendant qu’ils sont fermes et croquants, si on désire les manger crus.  Passé ce stade de développement, l’intérieur devient spongieux et les graines se développent. Il vaudra alors mieux les faire cuire, en prenant soin d’enlever d’abord les graines.

Crus et coupés en tranches ils font merveille dans une salade. Hachés fin, ils remplacent avantageusement les concombres dans une sauce tzatziki (une trouvaille de mon amie Claire). Détail important: les fruits grossissent très vite et peuvent même doubler de grosseur en moins de 24 heures ! Il vaut mieux les cueillir presque à tous les jours afin de profiter de leur stade croquant et stimuler la production de nouveaux fruits. On peut également les mariner à la façon des cornichons.

Cuits, ils se comportent comme des poivrons verts. Vous pourrez les faire sauter à la poêle ou les cuire au four. Note: certaines recettes parlent d’achochas farcis. Toutefois, tel que mentionné plus haut, ces recettes font appel au cyclantera pedata var. edulis dont les fruits sont beaucoup plus gros. Je doute que la variété pedata ordinaire produise des fruits suffisamment gros pour être farcis.

salade d'achochas, tomates et oignons verts

Ma salade d’achochas, oignons verts, tomates cerises et fromage. Vinaigrette moutarde et miel.

Où se procurer des graines ?

Voici deux adresses au Québec où l’on peut acheter des graines par Internet:

Bonnes récoltes et à la prochaine

Auteur : Marc Meloche

Je suis coach de jardin dans la belle région de Lanaudière au Québec. Horticulteur et paysagiste conseil, j'aborde avec vous le jardinage de façon différente, simple et cool.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s