Jardin Cool

pour jardiner tout simplement

Cultiver des pommes de terre à partir de boutures de feuilles

4 Commentaires

évolution d'une bouture de feuilles de pommes de terre

Une récolte de patates remarquable à partir de simples boutures de feuilles

On avait toujours cru qu’il fallait obligatoirement planter des patates pour en obtenir de nouvelles. C’est une méthode qui a certes fait ses preuves, mais saviez-vous qu’à partir d’une seule patate, on peut obtenir des centaines de nouveaux plants prêts à produire ? Incroyable ? Pas du tout. On peut facilement prélever des boutures de feuilles sur un jeune plant-mère, puis bouturer à nouveau les feuilles des plants obtenus et ce, presque ad infinitum. Résultats ? Des centaines de plants gratuits et des récoltes plus qu’intéressantes ! Ayant expérimenté cette méthode étonnante, je vous livre les résultats et, bien sûr, je vous explique comment l’utiliser à votre tour.

Origine et but de cette méthode

Cette technique de production n’est pas vraiment nouvelle. Elle a été mise au point dans les années 60 par des chercheurs de l’International Potato Center (CIP). Les producteurs de pommes de terre destinées à la consommation doivent utiliser un nombre appréciable de tubercules-mères pour obtenir une récolte satisfaisante. Cependant, dans les contrées où les ressources sont limitées, la méthode conventionnelle coûte trop cher. Les chercheurs  du CIP ont donc élaboré une méthode basée sur l’utilisation de boutures de feuilles afin d’obtenir une production de qualité à une fraction du coût habituel. J’ai d’ailleurs mis en bas de page le lien vers la méthode pour une production à grande échelle. Cependant, pour les besoins de cet article, j’explorerai la méthode à petite échelle avec juste une petite pomme de terre.

Les avantages

  • Nécessite un seul tubercule de départ (coût moindre), contrairement à plusieurs tubercules pour la méthode conventionnelle.
  • Possibilité de démarrer la culture beaucoup plus tôt pour une récolte hâtive
  • Permet de prolonger la période de plantation quand les tubercules germés ne sont plus disponibles et d’étirer la récolte sur plusieurs mois.
  • Élimination de certains insectes et maladies souvent présents dans les tubercules-mères non certifiés.

Le désavantage

  • Le bouturage ne peut pas être mécanisé.

La méthode pas à pas

I- La patate de départ

plantation d'une patate en pot

Une toute petite patate qui produira une grosse récolte

Il faut évidemment une patate de départ si l’on veut obtenir des tiges avec des feuilles à bouturer. Ici au Québec, on peut commencer le plant de départ dès le début avril alors que les jours atteignent une durée de 13 heures. Les patates que vous avez conservées depuis l’automne dernier devraient avoir commencé à germer. Une patate bio de l’épicerie, déjà germée, fera aussi l’affaire. Choisissez-en une, encore ferme, dont les germes ont atteint idéalement environ 1,5 à 2 cm de longueur. Si les germes sont très courts, la croissance sera lente à démarrer. Dans ce cas, placez votre patate dans un endroit plus chaud et bien éclairé, mais pas au gros soleil, pour permettre aux germes de s’allonger.

Pour le terreau vous pouvez utiliser celui que vous prenez pour vos semis d’intérieur. Ajoutez un engrais de type 15-30-15. Emplissez aux 3/4 un pot de 15 cm et enfouissez votre patate de façon à ce que le germe soit situé à environ 2 ou 3 cm sous la surface du terreau. Arrosez bien et placez votre pot sur le bord d’une fenêtre très ensoleillée. À défaut d’un ensoleillement adéquat (6 heures), il sera préférable d’utiliser un éclairage artificiel allumé 14 heures par jour. Notez que la température idéale pour une croissance rapide des tiges se situe ente 230 et 260C. Une température oscillant entre 200 et 230C  est toutefois acceptable. Par contre, si elle est trop basse, le plant produira des tiges courtes qui seront difficiles à bouturer.

Dans environ un mois, votre plant devrait avoir développé 5 ou 6 feuilles, comme sur la photo ci-haut. Ce sera le temps de prendre vos boutures.

II- Le bouturage

Matériel requis

matériel requis pour boutures de patates

Pour réaliser vos boutures, il vous faudra:

  • Un plant-mère comportant de 5 à 6 feuilles
  • Du terreau léger ou du sable horticole
  • Des pots de 10 cm
  • Un scalpel, ou une lame de rasoir, ou un exacto
  • De l’hormone d’enracinement (facultatif mais préférable)
  • Des brochettes à shish kebab
  • Des sacs de plastique transparents.
  • Un morceau de carton mince (facultatif mais fort utile)

Le prélèvement des boutures

prélèvement de boutures sur tige de pommes de terre

Notez la présence du carton pour protéger le bourgeon pendant la coupe

Commencez par couper la tige à environ 2 à 3 mm en haut de la dernière feuille du bas, en prenant bien soin de ne pas abîmer le bourgeon à l’aisselle de la feuille. Cette opération étant délicate, je vous recommande d’introduire un morceau de carton mince entre le bourgeon et la tige. En coupant votre tige derrière le carton, celui-ci vous empêchera de passer tout droit. La coupe doit être faite à l’horizontale et non à 450. Il est important qu’il reste 2 ou 3 mm de tige en haut de la coupe pour éviter que le bourgeon ne se dessèche par la suite. Répétez l’opération pour chaque feuille de la tige que vous avez coupée, toujours en commençant par celle du bas. Notez qu’il doit rester un petit segment de tige (5 à 10 mm) sous le noeud (jonction de la feuille et de la tige) de chaque bouture prélevée car c’est sur ce bout de tige que se formeront les racines.

Dans cet exemple, le plant comporte une seule tige avec 6 feuilles. La feuille du bas restera sur le plant mère et servira à générer une nouvelle repousse. Les deux dernières feuilles du haut sont immatures et ne possèdent pas encore de bourgeon dormant à l’aisselle. Elles ne peuvent pas être séparées de la tige mais formeront ensemble une excellente bouture dite “bouture de tête”.  On peut donc tirer 4 boutures de ce plant (3 feuilles simples et un bouture de tête). Notez que la bouture de tête sera plus vigoureuse que celles des feuilles uniques. Son rendement à la récolte sera également supérieur, comme nous le verrons à la fin.

L’enracinement des boutures

enracinement des boutures de feuilles de patates

La technique de bouture à l’étouffée est très effcace

1- Emplissez d’abord un pot de 10 cm aux 4/5 soit de terreau léger, de sable horticole ou d’une mélange des deux et mouillez-le bien. Si le terreau se tasse trop lors de l’arrosage, rajoutez-en un peu et mouillez de nouveau. 2- Faites un petit trou, au centre du pot, légèrement plus large que le diamètre de la bouture. 3- Trempez ensuite le bout d’une bouture (environ 1 cm) dans de l’hormone d’enracinement (en poudre ou en gel) puis enfouissez la bouture dans le trou, de façon à ce que le petit bourgeon soit sous la surface du sol (légèrement couvert). — Notez que l’hormone d’enracinement n’est pas absolument indispensable, mais elle va hâter un peu la vitesse et la qualité de l’enracinement — 4- Pressez enfin le terreau délicatement autour de la bouture pour bien l’ancrer. On peut vérifier si la bouture est bien ancrée en tirant légèrement (très légèrement) sur le haut de la feuille. Si la bouture tend à sortir du terreau sans résistance, pressez-le un peu plus avec vos doigts.

5- Reste juste à enfermer les pots dans des sacs de plastique transparent pour éviter l’excès de transpiration des feuilles. Une brochette à shish kebab placée au centre du pot (attention à la bouture !) permettra de former une tente et d’empêcher le sac de s’affaisser sur la feuille. Il suffira de refermer le sac au-dessus de la brochette en l’attachant avec un bout de ficelle. Voilà, le bouturage est terminé. Placez vos pots dans un endroit plutôt chaud, idéalement entre 20 et 230C, bien éclairé, mais à l’abri du soleil direct. Dans environ une semaine, les racines se seront formées. Vous pourrez enlever le sac de plastique et placer le pot près d’une fenêtre ensoleillée. Refaites quand-même le test d’ancrage avant de procéder. Si la bouture sort du terreau, refermez le sac et attendez encore quelques jours.

III- L’entretien pendant la croissance

Vos boutures vont prospérer rapidement et atteindre la taille du plant de départ en un peu moins d’une mois. À ce stade de développement, un plant de pommes de terre cherche surtout à développer son feuillage qui fournira par la suite l’énergie nécessaire à la fabrication de nouveaux tubercules dans le sol. Il importe donc d’ajouter régulièrement de l’engrais pour soutenir cette croissance vigoureuse. Il n’y a pas vraiment d’autres gestes à poser, si ce n’est de veiller à ce vos jeunes plants ne manquent pas d’eau. Normalement, vos nouveaux plants seront prêts à être replantés à l’extérieur au bout d’un mois.

IV- Le transfert au jardin

Dès que les risques de gel sont passés, soit vers la fin mai au Québec, les plants peuvent être plantés en pleine terre. Le mode de culture habituel s’applique par la suite.  Si votre espace de culture est restreint, notamment en milieu urbain où l’on ne dispose souvent que d’un balcon, vous pourrez les cultiver facilement en pots. Un pot d’au moins 20 litres, contenant 3 boutures, donnera d’excellents résultats. Pour plus de détails sur la culture des pommes de terre en pot, je vous explique la méthode dans cet article: Comment cultiver des patates dans des pots

Boutures sur boutures, une méthode presque sans limites

Dans cette démonstration, je ne me suis servi que d’une petite pomme de terre n’ayant q’une seule tige. J’aurais facilement pu en choisir une avec trois yeux, donc trois tiges, ce qui m’aurait donné trois fois plus de boutures. De plus  — c’est ici que la méthode se justifie et devient vraiment passionnante —  j’aurais pu prélever une deuxième série de boutures sur les premières. Une fois que les nouveaux plants ont atteint la grosseur du plant-mère ( 5-6 feuilles) on peut recommencer le processus. Suivant les expériences du CIP, un plant-mère et par la suite les boutures peuvent être bouturées de 2 à 10 fois ! Alors faites le compte et vous constaterez qu’un seul plant, avec une seule tige, peut vous amener à produire 625 plants après seulement 4 générations de bouturage ! On comprendra donc que cette méthode, mise en pratique dans les pays où le climat permet de cultiver toute l’année, soit une véritable mine d’or ! Sous notre climat nordique où les étés sont courts, on se limitera à deux ou trois générations de boutures.

Et le rendement ?

récolte de patates issues de boutures de feuilles

Enfin la récolte !

Selon le Centre international de la Pomme de Terre (CIP) on peut s’attendre à un rendement d’environ 5 pommes de terre de grosseur normale (environ 500 gr) par bouture. Pour ma part, j’ai obtenu 14 patates dont certaines très grosses pour un poids total de 2, 27 kg (5,1 lb) avec 3 boutures, soit 750 gr par bouture, le tout planté dans un pot de 20 litres.

douze livres de patates à partir d'une bouture de feuilles

Quant à la bouture de tête (les deux dernières feuilles du haut de la tige), je l’ai plantée toute seule également dans un pot de 20 litres. Résultat: 18 patates pesant au total 2,72 kg (6,9 lb). Total de la récolte pour les 4 boutures: 32 patates et un poids de 5 kl (12 lb) ! Une excellente récolte finalement de patates belles, grosses et bonnes.

À la prochaine

———————————————————————————————————————-

Référence pour la culture intensive (en anglais et espagnol)

Rapid multiplication techniques for potatoes, Bryan, Jacson, Melénez. International Potato Center, Lima, Pérou, 1981

Auteur : Marc Meloche

Je suis coach de jardin dans la belle région de Lanaudière au Québec. Horticulteur et paysagiste conseil, j'aborde avec vous le jardinage de façon différente, simple et cool.

4 réflexions sur “Cultiver des pommes de terre à partir de boutures de feuilles

  1. Merci M. Meloche pour vos supers articles.

    Merci aussi de votre participation dans mon groupe de jardinage.

    Voir tous mes projets au jardin : —> http://www.jardinage-quebec.com/

    J'aime

  2. beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. J’aime beaucoup. je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon blog. au plaisir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s