Jardin Cool

pour jardiner tout simplement

Essai d’un éclairage intelligent sur un plant de poivron

5 Commentaires

Un plant de poivron sous éclairage intelligent

Aujourd’hui, je vous livre le résultat d’une expérience personnelle d’éclairage artificiel assez particulière. Il ne s’agit ni d’une recommandation, ni d’une méthode éprouvée, mais plutôt d’une intuition de ce que pourrait être l’éclairage horticole du futur: Faire varier le spectre lumineux des lampes tout au long de la journée, comme le fait la lumière naturelle du soleil; rougeâtre au lever et au coucher, blanc bleu à midi, en passant par le jaune dans l’entre-deux. Réalisable ? Oui, avec des ampoules intelligentes. Fantaisiste ? Peut-être, mais voyez plutôt les résultats que j’ai obtenus.
Pour éclairer efficacement les semis d’intérieur, on a le plus souvent recours à des tubes fluorescents blancs que’on laisse allumés de 12 à 18 h par jour, selon les besoins des plants cultivés. En fait, cette lumière que nous percevons blanche résulte d’un mélange de couleurs allant du rouge jusqu’au violet, en passant par le jaune et le vert. Cela forme ce que l’on appelle “le spectre lumineux”. Grossièrement, en éclairage artificiel, on parle de “blanc chaud” quand le mélange contient plus de rouge et de “blanc froid” quand il contient plus de bleu. Comme les plantes utilisent plus efficacement certaines plages de couleurs avoisinant le rouge et le bleu du spectre lumineux, les fabricants d’appareils d’éclairage ont développé des lampes dites “horticoles” plus riches en rouge et/ou en bleu. Toutes ces lampes (horticoles ou ordinaires) ont leurs caractéristiques propres, mais elles ont toutes une particularité en commun: le mélange de couleurs (spectre lumineux) éclairant les végétaux demeure stable pendant toute la durée de l’éclairement. Or, dans la nature la lumière du soleil évolue constamment pendant la journée. Il suffit d’observer un lever ou un coucher du soleil pour s’en rendre compte; tout baigne dans le rouge orangé. Par contre, à midi, la lumière nous apparaît d’un blanc éclatant et même bleutée, pour peu que l’on se place à l’ombre. Il en va de même pour l’éclairage solaire plus jaune en octobre et plus bleutée en mai.

Petit historique de mon plant de poivron. Avant de vous montrer la vidéo, où vous verrez la lumière changer de couleur, voici pourquoi je l’ai choisi pour l’expérience. L’été dernier, ce plant de poivron était placé plus à l’ombre que les autres dans mon jardin extérieur, tant et si bien qu’en fin de saison il n’avait réussi à produire que deux petits poivrons encore verts. — Mûrs, ils deviennent orange. —  En octobre, ne pouvant me résoudre à le laisser mourir de froid, je l’ai empoté et placé sous éclairage artificiel (2 ampoules fluocompactes “Daylight”) dans l’espoir qu’il termine la maturation de ses fruits et peut-être qu’il en produise d’autres durant l’hiver. Les deux fruits ont mûri, mais après, plus rien: pas de nouvelles feuilles, pas de fleurs. Même les feuilles existantes étaient devenues déprimées malgré que le plant fut placé dans des conditions de culture (lumière, température, engrais) favorables. — Au passage, en botanique le terme “déprimé” (depressus folium)  signifie : légèrement creux et affaissé vers le bas. —  Bref, le plant semblait être entré en profonde dormance. Il ne dépérissait pas, mais ne progressait pas non plus.

La lampe intelligente

ampoule philips hue

J’avais en ma possession un kit d’éclairage intelligent, muni d’un pont Wi-Fi et d’un logiciel qui me permet de contrôler presque ad infinitum une foule de paramètres, tels l’intensité, la couleur, la période d’allumage etc. Je peux même contrôler l’ampoule à distance depuis mon téléphone intelligent ou ma tablette. Un kit récréatif fort intéressant ! Note: pour en savoir plus sur ce kit —parce que je ne suis pas un vendeur d’ampoules — voici le lien vers le fabricant PHILIPS Hue

Vous devinez la suite, horticulteur que je suis, je n’ai pu résister à la tentation de m’en servir de façon horticole. J’ai donc ajouté mon ampoule à l’éclairage existant et l’ai programmée de façon qu’elle change de couleur plusieurs fois par jour, imitant ainsi les subtiles variations du spectre lumineux émis par la lumière du soleil au fil du jour. Chaque changement de couleur se fait progressivement sur une période d’une demi-heure.

Comme je ne pouvais pas vraiment prévoir l’effet sur les végétaux, j’ai choisi mon plant de poivron comme cobaye. De toute façon, comme le plant n’allait nulle part, je n’avais rien à perdre.

La vidéo

Je cultive mes légumes dans mon atelier de bricolage — svp, ne regardez pas le ménage  🙂 —  Les images des variations de couleur ont été prises le 30 janvier et celles des résultats le 28 février et le 10 mars.  Pour la première séance des photos, j’ai dû éteindre les deux ampoules fluorescentes parce qu’elles m’empêchaient de capter les couleurs de l’ampoule intelligente. C’est pourquoi l’éclairage peut paraître légèrement sombre. Normalement elles sont allumées. Je vous laisse regarder et je vous reviens après pour interpréter les résultats.

 

Les résultats 

Comme vous l’avez vu, les résultats ont été plutôt étonnants. En quelques jours, le plant de poivron qui était inactif depuis la fin novembre s’est remis à bourgeonner de toutes parts. De nouvelles feuilles au port normal se sont développées à la cime des branches supérieures et même sur les plus basses. Le plant s’est remis à fleurir et à porter fruits. En fait, il y énormément de boutons de fleurs (une trentaine !) et les trois premières ont même déjà commencé à produire un fruit. Tellement que je doute que le plant puisse supporter tout ce monde si toutes les fleurs donnent des fruits. Je devrai probablement en enlever une bonne partie.

plant de poivron en fleurs

Remarquez le nouvelles feuilles au-dessus des anciennes

Interprétation

Il faut d’abord comprendre que cette expérience n’a que peu de valeur scientifique. Pour qu’elle soit réellement valable, il aurait fallu utiliser plusieurs plants d’une même espèce avec un groupe témoin sans traitement et un autre groupe n’utilisant que des ampoules intelligentes. De plus, pour savoir si cette addition de lumière aux couleurs évolutives répond bien aux fréquences de lumières activant la photosynthèse (PAR) chez les plantes et leur intensité (PPFD), il aurait fallu mesurer ces valeurs avec des instruments spécialisés et précis. Mon kit de lumière est loin de me permettre cela. Il est possible aussi que les résultats proviennent d’une pure coïncidence; le plant était-il sur le point de sortir de sa dormance ? J’en doute puisque l’effet s’est produit très rapidement après l’ajout de l’ampoule et je n’ai rien modifié d’autre dans ses conditions de culture.

Quoi qu’il en soit, la technologie des diodes électroluminescentes (DEL) se développe rapidement, notamment pour les besoins de l’horticulture ornementale et maraîchère. Déjà, on dose la quantité de lumière bleue ou rouge selon le stade de développement des végétaux (croissance, floraison) et on peut même, avec des lumières DEL comportant des diodes blanches, rouges et bleues, utiliser ces couleurs ensemble ou séparément, toujours selon les besoins du stade de végétation. Cela s’apparente passablement à l’expérience que j’ai réalisée, sauf que… je suis peut-être allé un peu plus loin. Serait-ce l’éclairage horticole du futur ?

à la prochaine

Auteur : Marc Meloche

Je suis coach de jardin dans la belle région de Lanaudière au Québec. Horticulteur et paysagiste conseil, j'aborde avec vous le jardinage de façon différente, simple et cool.

5 réflexions sur “Essai d’un éclairage intelligent sur un plant de poivron

  1. Bravo pour cette experience etonnante. Mais ou trouver des lampes intelligentes au Mexique ou j’habite !!!!

    J'aime

  2. Très intéressant …Merci

    Claudine Borduas

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s