Jardin Cool

pour jardiner tout simplement

Se débarrasser de la livrée des forêts avec du savon à vaisselle

Poster un commentaire

livrée des forêtsUne infestation de livrées des forêts peut vite tourner au cauchemar quand elles se pointent dans votre jardin. On en voit hélas rarement que quelque-unes. Ce sont plutôt des hordes de ces bestioles qui déferlent sur votre terrain et broutent allègrement le feuillage de vos arbres, au point où certains seront complètement défoliés. Ajoutons les amas de ces chenilles qui rampent sur le patio, tombent dans la piscine ou grimpent sur les murs de la maison et l’horreur est à son comble. Vous ne songez qu’à une chose : vous débarrasser au plus vite de ces “personae non gratae”.

Il existe plusieurs méthodes pour en diminuer le nombre ou les éliminer, mais toutes ne donnent pas des résultats immédiats. Certaines ont des limites d’utilisation et d’autres demandent de patients efforts. Il y en a pourtant une que j’utilise avec succès : le savon à vaisselle. C’est vraiment efficace, facile et peu coûteux. Je vous explique pourquoi et comment l’utiliser ci-après.

Informations préliminaires

Il faut d’abord savoir qu’une infestation importante de chenilles dans un arbre, même si elles en bouffent toutes les feuilles, n’est pas nécessairement fatale. En effet, les arbres possèdent une réserve de bourgeons latents qui referont un nouveau feuillage au cours de l’été. Même après deux ou trois étés de défoliation sévère, les arbres peuvent s’en remettent. Par contre, ils deviennent plus vulnérables aux maladies et à la sécheresse, en  particulier les sujets en moins bonne santé ou âgés. Dans la forêt, l’écosystème subit d’abord ce bouleversement puis se rééquilibre à moyen terme jusqu’à la nouvelle invasion. Cependant, dans nos jardins de ville, l’écosystème n’est pas très élaboré et il ne faut pas compter sur l’arrivée en masse des prédateurs naturels tels les oiseaux (coulicou et engoulevent bois-pourri1) et les mouches sarcophages2. Comme vous avez investi temps et argent dans votre aménagement extérieur, mieux vaut éliminer ces chenilles et reprendre possession de votre environnement extérieur.

Pourquoi c’est efficace

L’effet insecticide du savon à vaisselle sur la chenille n’est pas vraiment bien compris. Il semble paralyser soit le système nerveux, soit le système respiratoire. Malheureusement la documentation manque à ce sujet. Ce que j’ai pu constater cependant, c’est qu’il agit au contact et très rapidement. Une chenille aspergée d’une solution d’eau et de savon à vaisselle meurt généralement en moins d’une minute. Il ne s’agit donc pas de déloger les chenilles et de les jeter dans un seau d’eau savonneuse, mais bien de les pulvériser directement là où elles se trouvent. Économie d’efforts et de temps.

Comment l’utiliser

Je vous donne d’abord le dosage : 2 c. à. soupe (15-20 ml) par litre d’eau. — Note: 1 c.à.thé par litre (selon certains auteurs), ce n’est pas assez– On agite pour bien mélanger le savon à l’eau, mais doucement pour ne pas faire trop de bulles. Versez ensuite la solution dans pulvérisateur à pression (voir l’image ci-après) et aspergez copieusement les chenilles. Lorsqu’elles tombent au pied des arbres, pas besoins de les ramasser; elles vont se décomposer assez rapidement et servir d’engrais. Sur le patio, les entrées de garage et autres surfaces inertes, il suffira ensuite de les balayer et de les ramasser. Comme c’est un excellent engrais, vous pouvez les étendre dans vos plates-bandes ou les ajouter à votre tas de compost. À noter: Si vous avez des plantes vivaces sous vos arbres, la solution savonneuse retombant des branches aspergées ne les endommagera pas. — Testé sur des fougères, graminées, hostas, iris, persil et quelques autres —

Le meilleur moment pour les détruire facilement survient le soir ou tôt le matin. En effet, les chenilles de la livrée des forêts ont cette particularité de se regrouper en soirée sur le tronc et les grosses branches afin de se réchauffer les unes les autres pendant la nuit. C’est alors beaucoup plus facile de les atteindre que lorsqu’elles sont éparpillées un peu partout pendant le jour. Vous avez une seconde occasion, tôt le matin, avant qu’elles se ne dispersent pour se nourrir.

petit pulvérisateur à pression

Une arme efficace contre les chenilles

L’arsenal de défense de première ligne

Si vous observez un ou quelques amas au bas du tronc de vos arbres, mais que le feuillage ne semble pas encore avoir été grugé, il s’agit probablement d’une nouvelle colonie qui vient d’arriver d’un arbre voisin. Dans ce cas, une bouteille vide de nettoyant ou de lave-vitre et munie d’un gicleur sera suffisante.

Si l’infestation est plus importante, vous n’irez pas très loin avec votre “pouich-pouich”. Mieux vaut vous procurer un petit pulvérisateur à pression de 1,5 ou 2 litres, comme sur la photo. Peu dispendieux ( 12,99 $, Walmart) il vous permettra d’atteindre votre cible jusqu’à environ 3 ou 4 mètres de distance en réglant la buse en jet étroit plutôt qu’en brume. De plus, vous pourrez vous en servir par la suite pour mouiller le terreau de vos semis délicats, appliquer des engrais foliaires et plusieurs autres usages pas nécessairement horticoles.

Pour aller plus haut ou plus loin

Une portée de trois ou quatre mètres de hauteur, ne sera quand-même pas suffisante pour atteindre les chenilles perchées plus haut dans vos arbres. Vous pourriez bien sûr vous procurer un pulvérisateur plus puissant (30 litres et plus) mais le prix devient pas mal plus dispendieux pour un appareil qui ne vous servira probablement plus par la suite.

Aussi ai-je trouvé et testé avec succès une option bon marché et efficace qui par surcroît s’avère plutôt ludique : le pistolet à eau !

pistolet à eau

L’arme ultime contre a livrée des forêts !

Aussi incroyable que ça paraisse, ce pistolet à eau a une portée de 10 mètres, même à la verticale. En remplissant le réservoir avec de l’eau savonneuse plutôt qu’avec de l’eau seulement, il se transforme en arme redoutable contre les chenilles. Vous prendrez même plaisir à jouer à Star Wars, la livrée des forêts devenant l’Empire à combattre !

J’aime particulièrement ce modèle que j’ai testé (Zuru X-Shot Toronado Tide, 14,95$ chez Canadian Tire) parce que son réservoir est détachable et peut être remplacé par une bouteille d’eau ou de soda ordinaire. Cela permet de remplir plusieurs bouteilles à la fois et de les utiliser successivement au lieu de devoir remplir le réservoir à tout bout de champ. Vous pouvez utiliser des bouteilles d’un format allant jusqu’à un litre. Au-delà, le poids de la bouteille deviendrait trop lourd pour la capacité du fusil qui risquerait de se rompre au point de jonction. Notez que le réservoir original peut contenir 500 ml de solution, ce qui donne un peu plus de 20 coups portants à 10 mètres.

Petite mise en garde: attention si vous projetez votre solution complètement à la verticale au-dessus de votre tête parce que recevoir de l’eau savonneuse dans les yeux n’est pas très agréable. Pour la même raison, ne confiez pas cette tâche à des enfants en bas âge non plus, à moins de les superviser étroitement.

Le mot de la fin

L’infestation sous forme chenilles dure environ de 3 à 4 semaines. Par la suite les chenilles de la livrée des forêts se transforment en chrysalides, puis en papillons. Contrairement à ce plusieurs pensent, il ne s’agit pas de jolis papillons pollinisateurs. Ce sont plutôt des papillons de nuit pas très esthétiques. Leur préoccupation n’est pas de se nourrir puisqu’ils sont emmagasiné les réserves nécessaires à leur survie au stade chenille. Ils cherchent plutôt à se reproduire et meurent, soit après l’accouplement (le mâle), soit après la ponte (la femelle).

On oublie donc l’image bucolique du joli papillon butinant de fleur en fleur dans un pré…sous le radieux soleil printanier. En fait, une femelle peut pondre de 150 à 350 oeufs durant sa courte vie. Ces oeufs hiberneront, puis écloront le printemps suivant, redémarrant ainsi le cycle. Donc, plus vous éliminez de chenilles avant qu’elles ne se transforment en papillons, moins vous risquez de faire face à une nouvelle invasion le printemps suivant.

À la prochaine

1- Le coulicou, un prédateur de la livrée des forêts
2- Forêts, Faune et Parcs Québec –livrée des forêts

Auteur : Marc Meloche

Je suis coach de jardin dans la belle région de Lanaudière au Québec. Horticulteur et paysagiste conseil, j'aborde avec vous le jardinage de façon différente, simple et cool.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.